Les annonces de l'ensemble paroissial

À NOTER :

 

- Messe chez les sœurs de l'école-collège Louis Brisson :

Du mardi au vendredi à 9 heures à la Chapelle, 5 rue Sadi Carnot à Sainte Savine.

 

- ENTRÉE EN CARÊME - Messe des Cendres :

Mercredi 26 février à 19 heures, église de Sainte Savine.

 

- Prochaines messes à la résidence « La Grand Maison » de Sainte Savine :

Vendredi 28 février 2020 à 11 heures.

Et les 13 et 27 mars, 9 et 24 avril, 8 et 22 mai, 5 et 19 juin, 3 juillet 2020.

 

- Célébration de l'appel décisif pour les catéchumènes :

Samedi 29 février à 15 heures à la cathédrale.

 

- Première conférence de Carême :

Dimanche 1er mars 2020 à 17 heures à la cathédrale. Un commentaire du livre "Messie" du père Jean Grosjean par le père Jean-Louis Schlegel, philosophe et sociologue des religions.

 

- Prochaines messes à la résidence « Les Jardins d'Hugo » de La Rivière de Corps :

Jeudi 5 mars 2020 à 15 heures.

Et les 2 et 30 avril, 28 mai et 25 juin 2020.

L'animatrice de la résidence recherche des personnes acceptant de passer quelques heures avec les résidents pour des jeux et des échanges d'amitié.

Contact et renseignements au 06 61 49 13 38.

 

- Réservez dès maintenant votre week-end des 14 et 15 mars :

Depuis plusieurs années, la paroisse organise un week-end spirituel et convivial en abbaye.

Cette année et comme l'année passée, il aura lieu à l'abbaye cistercienne d'Igny dans la Marne.

Qu'y fait-on ? Participation aux offices des moniales, repas fraternels, témoignage d'une religieuse, échanges sur sur thème et sur l'évangile, détente...

Les week-end se terminera en début d'après-midi le dimanche afin de permettre à chacun de voter dans sa commune !

Des feuillets d’inscription sont disponibles, à l'église, à la maison paroissiale et sur ce site, inscription ouverte jusqu'au 8 mars 2020.

 

- LE CARÊME APPROCHE ! Des temps forts à ne pas manquer :

Mercredi 26 février à 19 heures, messe des Cendres.
Samedi 29 février à 15 heures à la cathédrale, célébration de l'appel décisif pour les catéchumènes, dont Anne Laure SANCHEZ de notre paroisse.
Dimanche 8 mars à 10 h 30, messe des familles avec des étapes de baptême d'enfants en âge scolaire.
Samedi 14 et dimanche 15 mars, week-end spirituel à l'abbaye d'Igny.
Mercredi 18 mars à 20 heures, soirée de partage d'évangile et de réflexion avec Anne Laure à la Maison Paroissiale, suivie de la célébration d'un scrutin.
Dimanche 29 mars, au cours de la messe de 10 h 30, célébration d'un scrutin pour Anne Laure.
Chaque dimanche après-midi, conférence de Carême à 17 heures à la Cathédrale.

 

- Collecte annuelle du Denier de l'Église :

MERCI à toutes celles et ceux qui y ont participé cette année.

MERCI à toutes celles et ceux qui y penseront dans les jours qui viennent.

Avec les offrandes de messe, votre don permet à vos prêtres d'être à votre service et d'avoir une vie simple et digne.

Des enveloppes sont à disposition à l'entrée de l'église.

 

- INTENTIONS DE MESSE :

Vous avez perdu un être cher, vous vivez une épreuve, vous êtes préoccupés par une situation difficile du monde ou de l'Église... ou bien vous voulez dire merci pour un événement heureux, une naissance, un baptême, un mariage... Vous pouvez demander au prêtre et à toute la communauté de porter votre intention de prière au cours de la messe.

À cette occasion, vous êtes invités à faire une offrande matérielle. La somme recommandée par les évêques de France est de 17 euros. 

Chaque mois, vos prêtres reçoivent 20 honoraires de messe provenant des intentions confiées. MERCI !

Alors, pour ne pas porter seul...

 

Documents à télécharger

Feuille d'inscription pour le week-end paroissial à l'abbaye d'Igny :
Depuis plusieurs années, la paroisse organise un week-end spirituel et convivial en abbaye. Cette année et comme l'année passée, il aura lieu à l'abbaye cistercienne d'Igny dans la Marne. Déposez votre Inscription à la messe ou à la maison paroissiale jusqu'au dimanche 8 mars.
WE spirituel 23 et 24-03-2019 Igny.pdf
Document Adobe Acrobat 96.4 KB
Quelques rendez-vous pour le premier semestre 2020 :
Cette feuille paroissiale qui a été distribuée aux messes de Noël et en début d'année a pour but de vous informer sur les temps forts proposés à notre ensemble paroissial. Elle est disponible ici en téléchargement.
RENDEZ VOUS 2020.pdf
Document Adobe Acrobat 60.7 KB

PROJET PASTORAL PAROISSIAL - décembre 2019

Ensemble Paroissial  Sainte Savine - La Rivière de Corps - Torvilliers


Pour notre ensemble paroissial : des efforts à poursuivre et à développer. Une dynamique fragile, avec des moyens humains plus faibles mais déjà-là !


- Depuis plusieurs années, notre ensemble paroissial est composé de trois lieux de célébrations : une église à Sainte Savine et à Torvilliers, la chapelle de la Rivière de Corps mais une seule communauté paroissiale. La réouverture de l’église de Torvilliers a suscité une plus grande participation aux messes célébrées dans cette commune. Toutefois, la tentation existe, pour les trois communes, de se réfugier sous son clocher. L’équipe pastorale veille fortement à favoriser la rencontre entre tous, à développer un esprit d’unité, à la mise en commun de nos forces pour l’ensemble ! Les célébrations réparties entre ces trois lieux doivent nous stimuler à bouger. Quand nous allons les uns chez les autres, nous sommes toujours chez nous !

- Pour mieux nous connaître et élargir nos contacts, trois fois dans l’année ont lieu des verres de l’amitié à la fin des messes (messe de rentrée, de début d’année pour échanger les vœux, fin juin pour rendre grâce de l’année pastorale écoulée). Ce sont aussi des messes des familles qui permettent les liens avec les parents des enfants catéchisés, l’Éveil à la foi et les équipes 12-15. À Torvilliers, un café est servi chaque fois qu’est célébrée la messe. Le repas paroissial annuel entre dans cette dynamique de convivialité. La relation avec le groupe local du Secours Catholique, « Méli Mélo », nous ouvre à la solidarité et notre attention aux personnes en précarité. Les permanences d’accueil à l’église de Sainte Savine et de Torvilliers, en juillet-août, avec la « Nuit des églises » et l’animation des journées du patrimoine, veulent favoriser la rencontre. Toutes ces animations demandent un gros investissement mais décloisonnent les services et nous ouvrent aux autres.

Nous avons le souci d’être en bonne relation avec les municipalités et d’être présents aux événements communaux.

- Pour soutenir le ressourcement spirituel, outre l’Eucharistie, trois temps forts :

- Un « dimanche autrement », inter-génération, durant l’Avent, avec les enfants, les jeunes et les familles de la paroisse et de l’école-collège Louis Brisson. C’est l’occasion de mieux entrer dans la compréhension de l’Eucharistie et d’un contact plus fort avec la Parole de Dieu.
- Des soirées réflexion - échange - prière durant le temps du Carême (avec la participation des catéchumènes lorsqu’il y en a).
- Un week-end spirituel en abbaye au printemps accompagné par le curé.

 

- Pour mieux être informé, outre la feuille hebdomadaire et le site internet paroissial, création d’une feuille des rendez-vous de l’année diffusée en septembre et à Noël au plus grand nombre.

Des manques… nous cherchons en Équipe Pastorale et interpellons la communauté :

- Une personne pour coordonner la catéchèse, préparer les messes des familles et travailler avec Troyes Ouest pour les retraites des enfants,
- Des personnes pour étoffer les équipes de liturgie,
- Des personnes pour renforcer l’équipe des obsèques,
- La remise en route d’une équipe de servants de messe,
- Une personne « communication » pour faire le lien avec la presse locale,
- Une équipe « Denier de l’Église » et pour veiller à l’entretien des bâtiments.


Tous ces aspects d’organisation sont au service de la vitalité de la communauté, pour stimuler chacun à être témoin de sa foi. Ils sont réfléchis en équipe pastorale pour bien viser leur finalité évangélique.

Nous voulons saisir les occasions de créer des liens nouveaux, de travailler l’ouverture aux autres…

Tout ceci pour que nous soyons mieux « Disciples-missionnaires » !


Au nom de l’équipe pastorale paroissiale, P Bertrand ROY.

Homélies du père Bertrand Roy

SIXIÈME DIMANCHE ORDINAIRE A
16 février 2020


    La plupart du temps, lorsqu’on interroge quelqu’un pour savoir quel est le message essentiel du christianisme, il vous répond : « C’est d’aimer ». L’amour résume bien la vie de Jésus et c’est ce à quoi il nous invite. Or dans l’évangile d’aujourd’hui, Jésus parle de Loi. Autant dans la vie de nos sociétés que dans l’Église, évoquer la Loi suscite des grincements de dents et des rejets. Certains pensent même qu’enfreindre la Loi est un signe de maturité et de liberté ! Mais doit-on être fier d’avoir grillé un feu rouge, de voler dans les magasins ou de convoiter les affaires des autres ? Doit-on se vanter d’avoir trompé quelqu’un sans qu’il ne s’en rende compte ? Doit-on juger que ce n’est pas si grave de marcher sur les vêtements des autres dans la cour d’école, de jeter la nourriture ou de laisser couler le robinet du lavabo sous prétexte que cela ne donnera pas à manger et à boire à ceux qui ont faim et soif ou encore de balancer des détritus n’importe où, en pensant que d’autres les ramasseront ? Doit-on trouver amusant de piétiner les pelouses publiques ou de laisser son chien se soulager devant le portail du presbytère ? Un mensonge par-ci, un mensonge par-là, pourquoi en faire une histoire ? On trouve que les Lois empêchent de vivre, mais de vivre comment ? De vivre comme si nous étions seuls au monde et que nous pouvions user des autres et de tout selon nos désirs personnels ! Notre Bible, la Parole de Dieu, va jusqu’à parler de commandements. Un jour, un enfant m’a dit : « Je n’aime pas qu’on me commande ! » Et ses parents, admiratifs, de dire : « Il a du tempérament ». Peut-être commandait-il ses parents ?


    Dans l’évangile de ce dimanche, Jésus ne supprime pas son invitation à aimer comme étant la clé d’une vie bonne et heureuse, d’une vie possible pour tous. Il rappelle simplement que nous avons besoin de balises, de règles qui nous soient communes pour vivre et grandir dans l’amour. Car l’amour est plus qu’un sentiment. L’interdit, c’est ce qui est dit, accepté entre nous. La Loi permet aux hommes de vivre ensemble en harmonie, de se respecter mutuellement, d’établir des rapports justes et responsables entre les personnes et les groupes, et de ne pas oublier ceux qui sont faibles et pauvres en garantissant leurs droits. Nos pulsions ont besoin de frontières à ne pas franchir sous peine d’entrer dans une spirale de violence et de mort. Nous avons besoin de garde-fou ! Jésus nous avertit : il y a des pentes glissantes, subtiles. Avant le meurtre, il y a ce qui y mène : la colère, l’insulte, l’offense. Des réactions qui nous semblent sans importance peuvent donner de la graine à la guerre. On commence avec des noms d’oiseau et on en finit aux mains ! À l’heure où les comportements agressifs se répandent à grande vitesse un peu partout, dès le plus jeune âge, Jésus nous provoque à la clairvoyance pour extirper les racines du mal. La Loi n’est qu’un moyen pour éduquer à la maîtrise de soi, pour bien se situer dans le monde et avec les autres. Elle ne doit donc pas être prise comme un objectif à atteindre. Elle n’est pas suffisante : vous l’avez entendu, Jésus invite à aller encore plus loin, au-delà de ce que la Loi demande, à dépasser ce que rappellent les scribes et les pharisiens. Ces derniers avaient un grand souci de perfection mais ils oubliaient que l’homme n’est pas fait pour la Loi mais que la Loi est un indicateur, un cadre. Un autre risque que dénonce Jésus s’appelle le légalisme. Le légalisme, c’est comme un cadre sans tableau, c’est-à-dire sans le cœur ! Et le tableau à admirer et à imiter, c’est Jésus ! Jésus qui a l’audace, par amour, de dépasser certaines règles pour sauver celui qui est en danger. Jésus qui a appelé le jeune homme riche à le suivre sur le chemin de la sainteté. Mais ce jeune homme, qui accomplissait les commandements comme un bon élève, n’a pas compris que Jésus l’appelait à devenir son ami, son disciple. Jésus, nous dit saint Paul dans la seconde lecture, qui n’a mis aucune borne à l’amour en allant jusqu’à donner sa vie sur la Croix. Voilà la véritable sagesse à assimiler !


    Pour aimer à la suite de Jésus, les limites de la Loi n’existent plus. Jésus est venir accomplir, bonifier, porter à l’infini, ce que les dix commandements préparaient. Il s’agit de vivre de l’Esprit Saint de Jésus. C’est cet esprit nouveau qui change nos cœurs de pierre en cœur de chair, que Jésus insuffle en nous à chaque Eucharistie. L’Esprit Saint nous est donné pour aimer comme Jésus nous aime !

 

P Bertrand ROY

CINQUIÈME DIMANCHE ORDINAIRE A
9 février 2020


    Depuis la célébration de Noël, les fêtes et les textes de la Parole de Dieu de chaque dimanche ont développé un même thème : la lumière. Réalité naturelle dont on peut difficilement se dispenser ; réalité d’abord physique, tellement nécessaire à la vie pour discerner les formes, pour nous diriger, pour donner de l’éclat, mais aussi une réalité symbolique pour évoquer la vie morale et spirituelle. Jésus a été présenté comme la lumière de Dieu. Lumière qui attire et transforme ceux qui s’en approchent ! Lumière qui vient chasser les ténèbres du péché. Lumière qui nous accompagne, nous éclaire et nous soutient dans les épreuves ! Jésus lui-même se définira ainsi : « Je suis la lumière du monde, celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres mais il aura la lumière de la vie ! »


    Ce dimanche, Jésus ose dire à ses disciples : « Vous êtes la lumière du monde ». Il ne parle plus de lui-même mais de chacune et chacun de nous. Jésus ne parle pas de dons ou de capacités supérieurs dont nous aurions la chance d’être dotés, ni même d’exploits physiques ou de générosités extraordinaires dont nous serions capables et qui seraient inaccessibles aux autres ! Pour comprendre ce qu’il dit de ses disciples, il faut faire un retour sur le passage d’évangile qui précède. Jésus vient de proclamer les béatitudes. Heureux si votre cœur n’est pas rempli de vous-mêmes, si vous pleurez avec ceux qui pleurent, si vous cherchez à apaiser, à unir, à réconcilier ! Heureux si vous cherchez la justesse dans les relations ! Heureux si vous vous risquez pour les autres et pour Dieu ! Heureux si vous n’avez pas peur de témoigner de votre foi dans les situations inconfortables ! Alors, vous êtes lumière du monde ! Jésus le dit en regardant autour de lui celles et ceux qui se sont ouverts au souffle de l’amour ! Jésus le dit parce que les Béatitudes sont d’abord huit traits de sa personnalité. Il a été doux, artisan de paix, homme de compassion, de miséricorde, de justice et persécuté. Être lumière du monde, c’est devenir ce qu’il a été, en communion avec lui. Lorsqu’il nous dit : « Vous êtes la lumière du monde », il nous révèle notre identité profonde et il nous donne notre feuille de route.


    Mais Jésus va plus loin. En nous confiant d’être lumière du monde, il nous confie aussi de tracer dans le monde des chemins qui puissent le faire découvrir. « Que votre lumière brille devant les hommes : alors en voyant ce que vous faites de bien, ils rendront gloire à Dieu ». Jésus veut nous faire prendre conscience que par notre vie et notre témoignage quotidien, nous participons à le faire connaître. Mission exigeante et compliquée. S’agit-il alors d’être meilleurs que les autres, de se surpasser ? Il est vrai que lorsqu’on est connu comme chrétien, on est davantage exposé à certaines critiques et parfois à de l’admiration. Or le Christ n’a jamais dit qu’un chrétien devait être exemplaire en toute chose et meilleur que les autres, ni moins bon d’ailleurs ! Il nous demande de ne pas être lumière pour soi-même comme le sont les stars. Il ne s’agit pas de gagner des points pour nous mais, comme le vitrail, de laisser passer la lumière. C’est le rayonnement de l’amour de Dieu à travers notre vie qui est en jeu. Le chemin des Béatitudes comme l’invitation du prophète Isaïe à faire « disparaître le geste accusateur, la parole malfaisante », à « donner à celui qui a faim ce que toi, tu désires » sont les chemins qui dissipent les ténèbres égoïstes du monde et laissent deviner la présence aimante de Dieu.


    En cette journée nationale de la Santé, l’évangile nous rappelle que les moindres gestes d’attention, d’écoute, de soutien, de soins, de justice à l’égard des personnes malades, handicapées, marquées par le grand âge, apportent un peu de lumière dans leurs ténèbres. Les personnels soignants, les familles, les personnes qui accompagnent ou visitent, ont elles aussi besoin de la lumière de l’Évangile pour tenir leur place et ne pas baisser les bras, pour faire les choix qui respectent la dignité humaine. En ces temps troublés, nous avons besoin d’aller à la source de la lumière qu’est Jésus et de nous laisser traverser par sa lumière pour nourrir notre espérance.


    Reprenons la prière proposée pour cette journée, valable chaque jour :


    « Mon chemin, Seigneur, est parfois bien sombre. Il m’arrive de marcher dans la nuit. Nuit de la souffrance ou de la maladie, nuit du doute ou du deuil. Et je ne sais plus où je suis. Toi, sans te lasser, tu m’appelles à la Vie. Tu me dis que je suis lumière. Tu m’invites à faire jaillir la lumière par mes mains, mes regards de tendresse et mes actes solidaires. Permets que mon chemin de nuit s’éclaire et que pour d’autres, je sois Lumière. »


P Bertrand ROY

 

Méli Mélo

 

Le planning des rencontres 2019 - 2020 c'est par ici

 

La prochaine rencontre du groupe convivial aura lieu à la salle paroissiale du presbytère le jeudi 5 mars 2020 à 14 heures...

 

Lettre infos du diocèse pour mars 2020

Vous trouverez ci-jointe la Lettre-Infos de mars 2020 :
Le service communication du diocèse de Troyes a le plaisir de vous faire parvenir la Lettre-Infos du mois de mars 2020.
Lettre_infos_mars_2020.pdf
Document Adobe Acrobat 291.7 KB

Vous pouvez également la retrouver en intégralité sur :

https://mailchi.mp/cathotroyes.fr/lettre-infos_032020?e=8107c1b789

Lettre infos du diocèse pour janvier - février 2020

Vous trouverez ci-jointe la Lettre-Infos de janvier - février 2020 :
Le service communication du diocèse de Troyes a le plaisir de vous faire parvenir la Lettre-Infos des mois de janvier et février 2020.
Lettre_infos_fin_janv_fevrier_2020.pdf
Document Adobe Acrobat 323.7 KB

Vous pouvez également la retrouver en intégralité sur :

https://mailchi.mp/cathotroyes.fr/lettre-infos_0102_20?e=8107c1b789

Permanences

Hors vacances scolaires :

Mardi, mercredi, jeudi :

16 h – 18 h

Vendredi :

15 h – 18 h

Samedi :

9 h 30 – 11 h 30

Période de vacances scolaires :à

Mardi et vendredi :

16 h - 18 h

Albums

Pour voir les albums photos... c'est par ici

Liens Utiles